Localisation France

Faire son sucre soi-même

Autonomie - Savoir-Faire - Résilience

Faire son sucre soi-même

Hello les preppers !

Aujourd’hui, je vais débunker la fabrication du sucre. Cette idée m’est venue après la visite d’une sucrerie marocaine. Je vais me concentrer sur les betteraves fourragères et je vous expliquerai pourquoi.

C’était long et fastidieux mais je suis heureux de vous présenter ma méthode pour faire du sucre maison à partir de betterave fourragère que vous pouvez vous-même produire. Les nôtres étaient trop petites cette année, et ont été mangées très vite par les chevaux. J’ai donc profité pour en racheter quelques tonnes à l’agriculteur du coin.

Quelques mots sur la betterave et sa composition ! Beta Vulgaris de son nom scientifique, c’est une plante de la famille des Chénopodiacées. Reproduction par semis uniquement avec un rendement de 60 à 90 tonnes de l’hectare. L’utilisation du sucre de betterave remonte à 1806, lors d’un blocus maritime imposé par les anglais à Napoléon. Les scientifiques agronomes présentent alors le sucre de betterave comme équivalent au sucre de canne. En 1812, la filière agroalimentaire du sucre.

Composition :

La betterave est composée de 70 à 80% d’eau, 5 à 10% de pulpe,10 à 20% de sucre et 1 à 5% de sels minéraux. La différence entre la Betterave sucrière et la betterave fourragère est le pourcentage de sucre. 10 à 15% pour la fourragère et jusqu’à 20% pour la sucrière.

Ma méthode va se reposer sur 10 étapes essentielles !

Etape 1 : le choix de la betterave

La récolte de la betterave se fait généralement entre fin octobre et fin décembre. Il faut absolument que la betterave soit transformée assez rapidement. Je conseille donc, pour l’autonomie alimentaire, de produire tout le sucre dont vous avez besoin pour l’année.

Une tonne de betterave vous fournirait théoriquement minimum 100kg de sucre.

La tonne se vend en Bretagne autour des 20 à 30euros.

Personnellement, je n’ai même pas cherché à trouver de la betterave sucrière. La betterave fourragère est beaucoup plus répandue et donc on en trouve beaucoup plus facilement. La différence du taux de sucre n’est que minimum si on ne cherche pas la performance.

J’ai donc acheté plusieurs tonnes de betterave fourragère.

Etape 2 : Le lavage

Il faut nettoyer un maximum les betteraves car il y a beaucoup de terre collée aux racines. Une fois bien nettoyée, il faut couper les petites excroissances.

Etape 3 : Le découpage des betteraves

Il faut les découper en fine lamelle, ainsi, la surface d’échange entre la betterave et l’eau sera plus importante. A ce stade, j’ai pris deux belles betteraves pour à peu près 4 kilos.

Etape 4 : La diffusion du sucre dans l’eau

Plonger les fines lamelles dans un grand contenant et couvrir d’eau tiède. Il faut bien mélanger pour permettre d’avoir un maximum de surface en contact avec l’eau. L’osmose entre l’eau et la betterave fera le reste du Job. Vous pouvez accélérer le processus en chauffant le mélange entre 30 et 40°.

Etape 5 : La filtration

Passez tout le mélange dans un filtre ou une passoire très fine afin de filtrer un maximum d’impuretés.

Le jus devrait à ce moment contenir 300 à 350 grammes de sucre. Chouette !

Etape 6 : l’évapoation

Il faut concentrer le sucre en faisant évaporer l’eau en trop. Dans mon cas, je n’avais pas de contenant assez grand j’ai donc fait cette étape en deux fois afin d’avoir qu’une seule étape de cristallisation.

Portez à ébullition à feu vif le temps de descendre la quantité d’eau jusqu’à l’obtention d’un sirop légèrement épais et baisser le feu au minimum pour éviter la caramélisation.

Etape 7 : La cristallisation du sucre

Le sirop bien épais ne doit surtout pas caraméliser ! Coupez le feu et continuer à le malaxer, le remuer. A ce moment-là, ajoutez quelques grammes de sucre en poudre ou de farine. Cela va cristalliser en quelques secondes.              

Etape 8 : Le séchage

Videz votre contenant pour laisser sécher et refroidir. Pesez pour vérifier votre résultat et protégez de l’humidité votre sucre solide.

Il faudrait une étape de moulage, mais la cristallisation est tellement dur à suivre que le moulage serait de trop actuellement pour moi.

Content du résultat car j’avais fait une dizaine de tests sans avoir réussi à faire cristalliser correctement le sucre.

Un pas de plus pour vous vers l’autonomie alimentaire.

Et survivez bien !

 

5 réponses

  1. Cécile Caillet dit :

    Bonjour et merci pour cette recette. Combien de temps le trempage à l’étape 4 ?
    Merci

    • chamautonome dit :

      Bonjour Cécile!
      En fait, au delà de 15 minutes, il n’y a plus d’intérêt. On a déjà récuperer 90 % du sucre.
      A bientôt!

    • LaFlore Jasmin dit :

      Merci beaucoup, je suis moi-même Fan de l’autonomie alimentaire. Ça fait un bon bout de temps que je suis intéressée par la fabrication du sucre fait maison. Maintenant avec tes explication je vais me débrouiller merci encore

  2. kiki dit :

    Bonjour, les restes de betteraves sont ils propre à la consommation une fois le jus extrait ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sem, massa Praesent ut Praesent consequat. venenatis non tempus accumsan facilisis pulvinar