Localisation France

Faites Votre Sel Maison

Autonomie - Savoir-Faire - Résilience

Faites Votre Sel Maison

Salut les preppers,

Je vous présente, aujourd’hui, une technique de fabrication de sel, vieille comme le monde qui s’inspire fortement du Briquetage. C’est une technique dont on retrouve des vestiges surtout sur des plages bretonnes.

Le sel est un besoin VITAL  ET BIOLOGIQUE. Je ne donne pas mon avis sur le sujet, je ne décris QUE des faits scientifiques.

35 grammes de sel par litres d’eau

Historique

Les premières traces d’exploitation humaine du sel remonte à -6500 à -6000 avant Jésus Christ (Néolithique).

C’est dans les Alpes de haute Provence que des archéologues ont retrouvé, à Moriez, dans des sources, des structures destinées à récupérer l’eau salée.

Ce besoin de sel s’explique, toujours selon les archéologues, par un changement alimentaire important. En effet, au Néolithique, l’Homme découvre et développe l’agriculture. Il mange donc moins de viande (viande rouge, volaille et poisson). Son organisme présente ainsi des carences en sel.

Vers 800 avant JC, les premières extractions minières ont lieu en Autriche.

Pendant l’âge de bronze, c’est à Marsal en Moselle que l’on retrouve des mines à ciel ouvert gigantesques.

Procédé

Généralement, les producteurs de sel remplissent des mares d’eau de mer (dans lesquelles ils ajoutent du calcium et du magnésium) et laissées à évaporer. Aussi simple que cela. Naturellement, les zones les plus ensoleillées permettront d’obtenir plus rapidement une croûte de sel.

Etant en Bretagne, nous allons utiliser une technique très utilisée depuis l’age du Fer et pendant des siècles : LE BRIQUETAGE.

Récupération de l’eau

Toutes les eaux n’ont pas la même concentration en sel. Il vaut mieux prélever l’eau dans des petites retenues rocheuses naturelles lors de la marée descendante.

J’ai donc prélevé dans mon cas 40 litres d’eau.

Je pourrais espérer récolter de 1000 à 1400 grammes de sel.

Evaporation

L’évaporation naturelle étant trop longue chez moi (en Bretagne on aura plus de chance de remplir la mare que de la voir s’évaporer ^^) nous allons donc chauffer l’eau. Je conseille tout de même de viser une cristallisation lente en chauffant sans faire bouillir.

Je fais donc évaporer l’eau en plusieurs fois. La saumure sera transférée dans la briquette.

Cristallisation

La briquette en terre cuite a été fabriquée en cours de poterie.

Versez la saumure obtenue dans la briquette et laissez le tout à coté du feu quelques heures. L’eau va s’évaporer.

Résultat et conservation

La croûte de sel se formera sur les parois et dans le fond de la briquette. Il faut donc la casser!

Le résultat n’est pas à la hauteur esthétique de mes attentes. Je pensais que les différentes couches de sel seraient plus solidaire. Mais on a plutôt des gros cristaux.

Je vous conseille de stocker les morceaux en bocal.

Nous obtenons un sel de mer grossier, plutôt beige. Le goût est prononcé.

Ce sel pourra parfaitement convenir à de la salaison basique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

leo dapibus elit. dictum eleifend ipsum id commodo