Comment faire de la viande salée ?

les-ingredients-de-la-viande-salee
Apprendre et maitriser les savoir-faire de base à la résilience est un impératif de tout les citoyens prévoyant. Maitriser les diverses techniques de conservation de la viande sans réfrigérateur est un impératif.

Conserver la viande

Étant originaire des Antilles françaises, dans les années 90 j’ai passé une partie de mon enfance dans le département de la Guadeloupe. À cette époque tout le monde n’avait pas les moyens, de s’offrir un congélateur.
 
Comme tout produit d’importation, son prix n’était pas à la portée de toute les bourses. Le congélateur était pour la plupart des gens un produit de luxe. Il fallait bien souvent se contenter de son petit bac à glaçon intégrer dans son réfrigérateur. Mais comment faire lorsque l’on doit conserver une grosse pièce de gibier ? Ou une carcasse de porc ?
 
Pour les personnes vivantes dans un pays au climat tropical, il est important de maitriser certaines techniques de conservation des viandes. Cela évite de perdre la viande du bœuf ou du cochon tuer la veille.
 
L’une des techniques les plus utilisées pour conserver la viande est d’utiliser le sel pour faire de la viande fermentée.
Cette technique de conservation pratiquée en Europe a été transmise par les marins qui parcouraient la Caraïbe avec des tonneaux remplis de viande salée et de hareng saurs.
 
Cette viande salée, chargée sur leurs navires depuis la France où l’Angleterre se conservait ainsi plusieurs mois à température ambiante.
Il arrivait fréquemment qu’un de ces navires rentre en Europe l’année suivante avec des tonneaux de viandes non consommées, mais parfaitement comestibles.
 
À ce moment-là, le salage et la fermentation de la viande et des aliments étaient les seules techniques connues de conservation pour des voyages aussi longs.

Comment sa marche ?

C’est exactement le même principe qu’on utilise pour faire des légumes lactofermentés. L’un des aliments fermentés les plus connus est le chou qui sert à la fabrication de la choucroute alsacienne.
Une fois les légumes mélangés au gros sel ou à une saumure, développer des bactéries lactiques qui vont combattre les bactéries responsables de la putréfaction des aliments.
 
Au bout de quelques jours, les bactéries lactiques vont acidifier les légumes mélangés au gros sel empêchant tout développement des mauvaises bactéries.
Au bout d’un moment, la prolifération des bactéries lactique cesse et vos légumes se transforme en probiotique naturel pouvant se conserver plusieurs mois à l’abri de la lumière.
 
Pour la viande, c’est pareil, une fois salé, la viande va changer de couleur et durcir. Ensuite, le sel va extraire tous les liquides contenus dans la viande et elle va fermenter dans son jus grâce aux bactéries lactiques.

Quel gout à la viande fermenté ?

La viande salée fermentée, à un gout particulier tant rechercher des amateurs de saveur à l’ancienne qui leur rappelle leurs enfances.
Tout le monde est d’accord pour dire que la viande de porc fraiche est fade, alors que le jambon est savoureux.
 
Voilà une des raisons pour qu’un citoyen prévoyant s’intéresse à cette technique de conservation.
À part le faite, que l’on va augmenter la durée de conservation de la viande, cette technique va également apporter de la variété gustative à son stock alimentaire.
 
Beaucoup connaissent et apprécient les fameuses lentilles au petit salées de la tante Thérèse ou les haricots rouges, queue a cochon de la mamie de son collègue antillais.
Ces plats traditionnels délicieux sont l’héritage d’une époque ou la conservation des aliments était un enjeu vital pour la survie de la population.

Quel intérêt pour le survivaliste ?

Base du preppers, la survie physique en est l’une des composantes essentielles. Elle peut se traduire par la recherche de nourriture dans une situation dégradée.
En l’absence d’appareillage électrique ( type réfrigérateur ou chambre froide), une viande se dégrade en seulement quelques heures. Sources de protéines, la viande constitue un apport calorique non négligeable et en disposer en cas de quelconque catastrophe est un atout certain.
Il est donc primordial pour un citoyen prévoyant, d’acquérir et de maitriser, diverse technique de conservation de la viande, pour pouvoir conserver celle-ci avec les moyens disponibles dans une situation dégradée.
L’avantage de faire de la viande salée est aussi économique. Étant donné que cette viande salée est destinée à mijoter longtemps dans des ragouts de lentilles ou haricots divers, ce sont généralement réaliser avec les bas morceaux.
Les bas morceaux sont les morceaux de viande de boucherie situés à la base de l’animal quand on considère celui-ci en position debout.
Le terme n’est pas péjoratif, mais il s’applique à des morceaux de deuxième et de troisième catégorie (à braiser et à bouillir),  qui ne sont pas considérés comme des morceaux « nobles », tel le filet et autre morceau « du dessus » (à griller et à rôtir).Les bas morceaux comprennent :

  • Le gîte
  • Le flanchet
  • La bavette à pot-au-feu
  • La poitrine
  • Le plat de cote
  • Le jarret
  • Le tendron

Les bas morceaux sont moins chers à l’achat que les pièces de viande noble. Donc en tant que prévoyant, c’est facile de se constituer un bon stock de viande salée à moindre coût.
On peut faire de la viande salée avec toute sorte de viande, même si ce sont généralement la viande de porc et de bœuf qui est le plus utilisé. Donc pour varier les plaisirs gustatifs la personne prévoyante aura tout intérêt à utiliser aussi, la viande de gibier, de chèvre, de veau, de dinde, de sanglier, de mouton, d’agneau et même de magret de canard, etc …
Éviter tout de même le poulet, car les résultats ne sont pas probants.

Pour cette recette vous aurez besoin: 

les-ingredients-de-la-viande-salee

  • D’une pièce de deux kilos de bœuf (idéalement du paleron)
  • Deux kilos de gros sel
  • 200 grammes de sucre roux
  • 100 grammes de piment végétarien frais
  • 15 grammes de poivre noir entier
  • 5 feuilles de laurier
  • 15 grammes d’herbes de provence
  • Comment faire de la viande salée ?

Étape 1 : découper la viande

etape-1-decouper-la-viande
degraisser-la-viande
Découper la viande en gros cube tous en dégraissant le plus possible celle-ci. (La graisse se conserve mal, donc mieux vaut dégraisser au maximum votre viande).
Ensuite, masser la viande avec le sucre roux.
 

Étape 2 : découper là les piments végétariens

etape-2-couper-les-piments
Équeuter et couper les piments frais en deux. (Ne pas enlever les graines qui parfumeront la viande)
Le piment végétarien est un piment doux extrêmement parfumé qui ne pique pas. On le trouve dans n’importe quelles épiceries chinoises qui se respectent.

Étape 3 : saler et assaisonner la viande

etape-4-salee-et-assaisonner-la-viande
Commencer par un lit de sel au fond du seau et rajouter le sucre roux restant puis déposer quelques morceaux de viande.
Ensuite, rajouter les épices :

  • Quelques grains de poivre noir entier
  • Quelques piments végétariens frais équeutés et couper en deux
  • Une à deux feuilles de laurier écraser

Pour terminer, recouvrer le tout de gros sel. Nous venons de réaliser la première couche. Recommencer à reproduire différentes couches successives jusqu’à épuisement des ingrédients. L’objectif est de bien répartir les épices et les aromates sur l’ensemble de la viande.
Cet assaisonnement peut être modifié selon les goûts et préférences de chacun. A vous de vous approprier cette recette de grand-mère.
 

Étapes 4 : Fermentation de la viande.

la-viande-salee-3-jours-apres
Fermer le seau avec son couvercle et laisser reposer dans un coin de la cuisine à température ambiante durant 3 jours.
Au bout de trois jours, la viande devrait avoir changé de couleur et être dure. Dans le fond du seau la viande aura rendu du jus, c’est normal, ne le retirer pas, car elle doit fermenter dans son jus et le gros sel.
Plus la viande restera à fermenter dans le contenant, meilleur sera son goût, mais vous pouvez commencer à manger votre viande salée au bout d’une semaine.

Étape 5 : Conservation et utilisation de la viande salée.

Conserver la viande salée à température ambiante, dans une pièce à l’abri de la lumière et des variations de température. (Privilégier les contenants opaques qui ne laissent pas passer la lumière)
La viande salée doit être dessalée dans de l’eau froide 3 à 6 heures avant utilisation. Changer l’eau salée toutes les heures. La viande salée peut être utilisée dans des ragouts de lentilles ou d’haricots rouges par exemple. La viande salée étant dure il faut au minimum 3 heures de cuisson à petit feu dans un faitout ou une marmite, pour quelle parfume le plat et devienne tendre et fondante.

 

Comment stocker de l'eau ? et pourquoi ?

 
stocker-de-leau

Les besoins en eau du corps humain

Selon la morphologie de chacun, notre corps est composé de 60% à 70% d’eau.
Les besoins en eau au quotidien, varie d’une personne à l’autre compte tenu de sa taille, le climat, les activités exercer durant la journée et son état de santé.
En toute connaissance de cause, le citoyen prévoyant  averti stockera de l’eau en grande quantité pour pallier à un manque éventuel, car il le sait , l’eau est vitale au bon fonctionnement de son organisme.
Il est préconisé de boire environs 2,5 litres d’eau par jours, car un adulte excrète environs 1 litre et demi d’urine et dépense a peu prêt 1 litre d’eau pour faire fonctionner son métabolisme.
Le manque à gagner nous le trouvons dans notre alimentation comme les fruits et les légumes. En clair, en buvant nous remplaçons l’eau perdue ou dépenser par notre corps.
L’eau est un liquide précieux  pour l’être humain, car elle permet :

  • L’hydratation du corps et de la peau.
  • Le transport des déchets du corps
  • La régulation thermique (transpiration)
  • Le bon fonctionnement de nos organes.
  • La fabrication de salive qui permet d’avaler les aliments.
  • De maintenir le volume du sang de notre corps.
  • L’hydratation du corps et de la peau.
  • L’absorption et le transport des nutriments, etc…

Pourquoi stocker de l’eau ?

Dans notre société occidentale moderne, il suffit de tourner le robinet pour avoir un flot ininterrompu d’eau potable à disposition. Dans certaines régions du monde l’eau potable est plus difficile d’accès, parfois à plusieurs heures de marche. Tout le monde peut survivre plus ou moins 3 semaines sans manger, mais rare sont ceux qui survivre plus de 3 jours sans boire une seul goute d’eau.
L’eau autrefois abondante, est devenue un enjeu majeur pour certain pays qui dépende des moissons pour reconstitué leurs nappes phréatiques et arroser leurs cultures.
Par expérience, la personne prévoyante sait qu’un rien peut faire basculer une situation normale ou l’eau est facile d’accès à une situation dégradée ou le manque d’eau devient crucial.
 
Il suffit juste:

  • D’une inondation qui viendrait contaminer les bassins de rétention d’eau de la ville.
  • Une pollution due aux produits chimiques issus de l’agriculture ou de l’industrie
  • Une canicule qui se prolonge dans le temps.
  • Une catastrophe naturelle (tempête, séisme ou tsunamis….
  • Une attaque malveillante ou terroriste des réservoirs d’eau, etc…

 
 
Tous ces facteurs peuvent pousser la population à se ruer vers les supermarchés de la ville en quête des derniers packs d’eau disponible.
 
On le sait dans ce genre de situation, les étales des magasins sont vides en moins de trois heures.
Stocker de l’eau pour un citoyen prévoyant c’est gagner du temps dans une situation de crise.
Ce temps si précieux qui nous fait défaut dans une situation dégradée, permettra de se consacrer à une autre activité.
Par exemple :

  • Réparer sa toiture après une tempête,
  • Soigner un proche blessé ou en hypothermie après une inondation.
  • Préparer un feu pour la cuisson des aliments et la régulation thermiques, etc…

 
Stocker de l’eau pour faire face à une situation dégradée est pertinent, mais dans la vie de tous les jours devenir autonome en eau ou chercher à le devenir c’est faire des économies aux quotidiens.
Pour éviter d’être en manque d’eau, la personne prévoyante cherchera à stocker un maximum d’eau. Et à ce petit jeu tous les moyens sont bons.
 

Quels stratagèmes à mettre en place ?

 
Pour un citoyen prévoyant citadin vivant en appartement, il pourra stocker quelques jerricans ou autres packs d’eau s’il dispose d’une cave ou d’une pièce inoccupée.
Malheureusement, le manque de place limitera, le volume d’eau à stockée pour ce derniers.
 
Pour le citoyen prévoyant vivant dans une grande maison avec terrain, les Possibilités, sont multiples.
Celui-ci pourra commencer par :
Installer des récupérateurs d’eau de pluie.
Construire ou installer une citerne pour récupérer et stocker de plus gros volumes d’eau de pluie.
 
Les avantages avec l’eau de pluie c’est qu’elle est gratuite et potable. (À moins que vous habitez dans une ville très polluée comme Pékin par exemple )
Il est également possible de relier une pompe électrique à votre citerne et d’alimenter votre maison en eau de pluie. Plutôt pratique pour laver la voiture, arroser le potager, se laver, alimenter la chasse d’eau ou la machine à laver à moindres frais.
 
Le citoyen prévoyant disposant d’un grenier, ou d’une dépendance, pourra augmenter sa capacité de stockage avec des jerricans et des packs d’eau.
Pour les plus autonomistes, il est toujours possible de creuser un puits après avoir vérifié par analyse que le sol n’est pas pollué.
Pour ceux disposant d’un plus grand terrain, il peut être intéressant de creuser un étang qui peut être utile pour fournir de l’eau à vos animaux et servir également de bassin de pisciculture.
 
Si votre maison se trouve à proximité d’une source d’eau ou d’une rivière à proximité du domicile, c’est le jackpot.
 
Pour l’eau destinée à la consommation humaine, il est préférable de stocker cette eau dans des futs ou jerricans à l’abri de la lumière et de variation de température.
 
Dans tout les cas, peu importe les solutions, choisis, il est important de se munir d’un ou plusieurs dispositifs de filtration et de purification de l’eau.
 

Les systèmes de filtration de l’eau

 
Les filtres paille sont de bon filtre d’appoint pour 1 ou 2 personnes. Généralement utilisé par les amateurs de bivouac, les loisirs en plein air ou par les preppers pour équiper leurs sacs d’évacuation.
Ce sont des filtres excellents pour une situation de crise momentanée, mais ce n’est pas suffisant pour une résilience sur le moyen terme surtout si l’on doit filtrer l’eau, pour plus de deux personnes.
 

Exemple de filtre paille à moins de 40 euros :

sawyermini2
 
Le Sawyer Mini filtre 99,99 % de toutes les bactéries, comme la salmonelle, le choléra , l’E.coli . Ce filtre supprime aussi 99,99 % des protozoaires tels que Giardia et Cryptosporidium. C’est un filtre léger (40 grammes) qui tient dans la paume d’une main et qui filtre jusqu’à 380000 litres d’eau.
Le Sawyer Mini est tout à fait polyvalent, car il peut être utilisé comme une paille, un filtre par gravite ou encore connecter directement à une poche à eau ou à un tube de système d’hydratation.
 
frontier-pro-filter-military-1 
L’aquamira frontier pro est muni d’un double système de filtration : un filtre à membrane avec des pores de 3 microns et un préfiltre permettant de clarifier une eau boueuse, évitant ainsi d’encrasser la membrane du filtre.
Le filtre emprisonne 99.99% de Giardia nocif, de Cryptosporidium et d’autres microbes. Cet appareil réduit les produits chimiques portés par les eaux et améliore leur goût. Petit et léger (56 grammes), il tient facilement dans une poche de pantalon et filtre jusqu’à 200 litres d’eau.
Le Frontier Pro est un filtre universel : vous pouvez le visser sur une bouteille en plastique, au tube d’une poche à eau de type Camelbak, ou encore l’utiliser comme une paille pour boire directement à un point d’eau.
 
Les filtres à pompe, permettre de filtré un plus gros volume d’eau et on l’avantage d’être transportable comme les filtres paille. L’inconvénient c’est que ce système manuel à pompe vous demande de l’énergie pour pomper et filtré l’eau. Dans une situation où vous seriez blessé à la main par exemple, cela peut vite devenir une galère. Ce sont des systèmes d’appoint très efficace, mais pas durable sur le long terme.
 
Exemple de filtre à pompe à moins de 100 euros:
filtre-miniworks-ex-msr
Le Miniwork EX de chez MSR est un filtre à pompe léger, il procure une bonne facilité de pompage et fonctionne avec un élément en céramique à base de charbon. Son levier latéral le rend plus facile à utiliser que les filtres de type pompe de vélo. La base du filtre étant filetée, on la visse directement sur les bouteilles d’eau à grand goulot (63 mm) ou sur tous les sacs Dromedary de MSR, réduisant ainsi le déversement et le risque de contamination croisée avec de l’eau non filtrée.
Le Miniworks EX filtre jusqu’à 2000 litres d’eau à raison d’un litre par minutes. Il est efficace contre les protozoaires ainsi que les bactéries d’au moins 0,2 micron. Il réduit les odeurs et le goût de l’eau, ainsi que la concentration de certains produits chimiques y compris l’iode et le chlore.
filtre-vario-katadyn
Le Micofiltre vario de katadyn Ce système doté d’un préfiltre en céramique et d’un filtre en fibre de verre comporte un réglage du débit en fonction des conditions. Si vous devez traiter de l’eau sale, vous n’avez qu’à engager le préfiltre nettoyant en céramique afin de prolonger la vie de la cartouche. Le filtre en fibre de verre de 0,3 micron élimine les bactéries et les sporocystes, tandis que la cartouche de charbon actif améliore le goût et réduit les pesticides et les produits chimiques dans l’eau.
Le vario de katadyn peut traiter 1875 litres d’eau. Il s’adapte également aux gourdes et au goulot de bouteille grand format.
Les filtres à graviter sont une excellente alternative pour une résilience familiale sur le moyen terme. Et dans cette catégorie les filtres à gravité de la gamme Berkey font partie des meilleurs filtres du marché.
filtre-berkey
Les filtre berkey peuvent filtré un volume d’eau plus conséquent pour les besoins d’une famille. Il en existe de plusieurs tailles pouvant fournir de l’eau traitée à une famille de 1-4 personnes à une communauté 100-150 personnes.
La force des filtres Berkey se trouve dans leurs cartouches filtre appeler Black Berkey.
cartouche-black-berkey-pf-2
Les cartouches Black Berkey ont été conçues à partir d’un principe éprouvé de filtration microporeuse couplée avec une technologie de pointe brevetée, et ce afin de vous fournir la meilleure qualité de purification d’eau disponible sur le marché.
D’une durée de vie de plus de 23,000 litres (cela peut représenter jusqu’à 10 ans d’utilisation!).
Il est conseillé d’acheter des cartouches black Berkey de rechange pour augmenter la durée de vie du filtre Berkey.
 
les Black Berkey filtrent un nombre impressionnant de contaminants: virus, bactéries, kystes, parasites, métaux lourds, produits chimiques, produits pharmaceutiques, progestérone, dérivés pétroliers, nitrates, Radon 222, pesticides, herbicides, rouille, plomb, chlore, odeurs…
 
Avec ce genre de filtre il est possible (en option) d’ajouter des filtre PF-2 pour éliminer le fluor et l’ Arsenic 5 et 3 de l’eau à traiter si vous habitez dans une zone à risque.
N’oubliez pas que même filtré, vous devez toujours purifier votre eau soit par ébullition ou décantation, soit par un procéder chimiques.

 

Quelques règles à connaître

Il faut savoir que posséder le dernier filtre à la mode ne fait pas tout, et pour éviter de tomber malade il y’a quelques règle à connaître. Surtout si l’eau récoltée vient d’une source douteuse. Connaître les bases du traitement et de la purification de l’eau sans matériel high tech est indispensable pour le citoyen prévoyant.
On peut filtré de l’eau avec un bout de tissu, comme une écharpe, un bandana ou un shemag.
On peut également filtré de l’eau avec de l’argile par décantation. IL suffira de soupoudrer l’eau, d’argile (verte de préférence) mais ce n’est pas obligatoire et d’attendre que toute les particules se retrouve au fond du contenant. Ensuite, boire l’eau claire en surface.
Dans une situation dégradée, il y’a quelques principes à appliquer pour limiter les risques. Par exemple si votre stock d’eau s’épuise et que vous devez allez chercher de l’eau dans la nature .

  • Prélevez l’eau la plus claire possible
  • Prélevez l’eau le plus loin possible de toutes activités polluantes, comme les usines et les exploitations d’agricoles.
  • Éviter l’eau stagnante, les micro-organismes s’y développent plus facilement.
  • Si l’eau est trouble ou contient des particules, il est préférable de la préfiltrer ou de la faire décanter pour se débarrasser de ces particules.

 
Ensuite, purifier votre eau en la mettant à ébullition (100°C) pendant quelques minutes pour tuer les organismes pathogènes.

En conclusion

Le citoyen prévoyant averti stockera de l’eau en grosse quantité pour palier à un manque d’eau éventuel, mais il pensera aussi à s’équiper d’un système pour filtré son eau et la purifier. L’eau traitée et purifier se conserve 6 mois dans des jerricans à l’abri de la lumière. Donc il faut penser à établir un roulement pour consommer et renouveler son stock d’eau potable.
 

Bon à savoir

Pour la purification de l’eau, il existe différent produit chimique, comme les pastilles micropur par exemple. Système qui est intéressant sur de petits volumes d’eau, mais qui revient vite cher sur de grands volumes d’eau. Sachez que l’on peut utiliser de l’eau de javel pure sans parfum pour purifier de grosses quantités d’eau à moindre frais. Compter 10 goutes d’eau de javel pour 3 litres d’eau et laisser reposer 30 à 45 minutes avant consommation.
Pour améliorer votre résilience hydrique vous trouverez les différents équipement en cliquant sur les lien ci-dessous:

 
 
 
 
 
 

Le bokite: Cuire du pain dans de l'huile

bokite-leoneconnell

Le Bokite

Le pain cuit dans l’huile est très apprécié des populations originaires des Caraïbes. Les bonites se préparent facilement et la matière première utilisée est peu couteuse. C’est un pain cuit dans l’huile comme un beignet que l’on va garnir de crudité et de viande.  En Guadeloupe d’où je suis originaire, ce pain s’appelle bokite. Dans les iles anglophones, ce pain cuit dans l’huile s’ appelle le Johnny cake.

Ce dont vous aurez besoin

  • 1 kilo de farine
  • 1 litre d’eau tiède
  • 1 litre d’huile à friture
  • 2 sachets de levure boulangère
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 grand saladier
  • 1 rouleau à pâtisserie
  • 1 pincée de gros sel
  • Un torchon

Étape 1 (la préparation)

Mélanger la farine, les 2 sachets de levure boulangère + le sachet de levure chimique dans le saladier et remuer.
Puis creuser un puits au milieu du saladier.  
Ensuite, verser l’eau tiède dans le puits petit à petit, tout en formant une boule de pâte homogène.

Étape 2 (la pousse de la pâte)

Une fois la boule de pâte formée, recouvrez le saladier d’un torchon humide et laissez la pâte gonfler pendant 1h30 à température ambiante.

Étape 3 (la mise en forme)

Au bout d’une 1h30 votre pâte doit avoir poussé . Aplatissez la pâte avec le rouleau à pâtisserie et formée des galettes plates de 10 cm de diamètre. Vous pouvez aussi utiliser un emporte-pièce pour gagner du temps.

Étape 4  (la cuisson)

Une fois votre huile bien chaude, cuire votre bokite tout en le retournant toutes les 20 secondes. Au bout de 2 à 3 min, votre bokite est cuite, celui-ci aura pris du volume durant la cuisson.
Mettez-le ensuite sur du papier absorbant et recommencez l’opération avec le reste de la fournée.

Étape 5 ( le garnissage)

Aux Antilles, quelle que soit la garniture du bokite on l’accompagne généralement d’une sauce pimentée appelée « sauce chien ». Bien évidemment ce n’est pas obligatoire.
Vous pouvez garnir votre bokite selon vos goûts personnels, avec des crudités et de la viande, de la charcuterie ou du poisson.
La marche à suivre en vidéo

Bon a savoir

Les bokites peuvent se conserver une fois cuit dans le congélateur et être ressorties au grès des envies.
Il suffit d’utiliser un grille pain pour le décongeler et lui redonner tout sont coté croustillant. Ce pain original se mange aussi bien avec du salé que du sucré.
Le matin, je décongèle quelques un à l’aide de mon grille-pain, et je les garnis de confiture pour les manger avec mon café matinal.
Hummm un vrai régale.
 
 

Comment faire le levain chef ?

levain-chef-punkin3-14

Le levain

Apprenez à faire votre levain-chef très facilement grâce à une recette simple. Le levain est un ferment naturel qui va vous permettre de lever la pâte de votre pain sans utiliser de levure chimique.
Le levain est un mélange de bactéries lactique et de levure vivant en symbiose issue d’un mélange de farine plus ou moins complète et d’eau. Il existe différents levains de par le monde, obtenu à partir de matières premières tout aussi différentes.  On peut ainsi obtenir une fermentation pour commencer son levain avec par exemple de la pomme de terre , des raisins secs, des boissons fermentées comme le kéfir, des céréale et bien d’autre chose. Dans cet article, nous allons démarrer notre levain de manière classique avec de la farine et de l’eau en proportion égale.

Ce dont vous aurez besoin

  • De la farine complète à partir de T65  (bio de préférence)
  • De l’eau de source (éviter l’eau du robinet souvent chlorée) pour permettre aux bactéries de ce développé.
  • Un bocal avec son couvercle.

Étape 1 (début du processus)

Verser dans le bocal, 1 volume de farine complète + 1 volume d’eau de source à proportion égale (ex 40 grammes de farine + 40 grammes d’eau).
Mélanger la préparation puis laisser le bocal avec son couvercle non fermé à température ambiante dans un coin de votre cuisine. L’idée c’est de permettre aux bactéries lactiques le temps de se développer.

Étape 2 (rafraichir le levain)

Ensuite pendant 4 jours, rafraichissez votre levain toutes les 48 heures.  Donnez-lui 1 volume de farine + 1 volume d’eau de source à proportion égale et mélanger la préparation. Laisser le bocal reposer à température ambiante de nouveau.

Étape 3 (le levain-chef est prêt)

Au bout de 4 jours, le levain-chef est prêt. Celui-ci devrait sentir une bonne odeur de bière et des bulles devraient se former à sa surface.  Si une croute c’est former sur la surface, n’ayez aucune crainte c’est normale. Il suffit de remuer avec une cuillère et le tour est joué. Maintenant, il ne vous restera plus qu’a faire du bon pain aux levain maison.
La marche à suivre en vidéo:

Bon à savoir

Contrairement à ce que j’ai dit dans la vidéo, le levain se conserve à volonté. Il suffit de conserver une petite partie du levain précédent (au réfrigérateur) et de le nourrir 1 fois par semaine. La solution est de rajouter une mesure d’eau + une mesure de farine complète à proportion égale.
Lorsque l’on sait que l’on va utiliser le levain, nourrissez celui-ci la veille avec un starter. Ce starter peut être une cuillère de sucre ou de miel qui permettra d’amorcer le levain en sommeil. Le lendemain, il sera de nouveau opérationnel.

Comment faire Du beurre demi sel maison

beurre-maison-citoyenprevoyant-fr

Le beurre maison

Le beurre est une matière grasse d’origine animale que beaucoup de personnes apprécient, mais peu de gens connaissent le processus de fabrication du beurre. La recette est pourtant très simple à réaliser à condition d’avoir le bon matériel.  
À l’origine pour faire du beurre traditionnel , il faut du lait. Ce lait de vache va subir tout un processus de transformation jusqu’à  devenir du beurre.

Étape 1 l’écrémage

Cela consiste à récolter la crème de lait, il suffit de chauffer le lait et de ramasser la crème qui se forme à la surface à l’aide d’une écumoire. Cette opération peut se faire avec du lait chaud ou une fois que le lait à refroidi. Vous pouvez commencer à faire du beurre en sautant cette étape avec 50 cl de crème liquide entière ou 40 cl de crème fraiche.

Étape 2 le barattage

Le barattage consiste à casser les molécules de lait en secouant énergiquement la crème de lait de manière manuelle ou à l’aide de machine électrique. Le faite de secouer la crème de lait énergiquement transformera la crème de lait en beurre.
Si l’on opte pour la manière manuelle, on peut utiliser une baratte à beurre ou une petite bouteille en plastique que l’on va secouer dans tous les sens pour baratter le beurre.
Si l’on opte pour l’utilisation de machine comme un robot électrique, ou un mixeur plongeant, le résultat sera sensiblement la même chose. Au bout de 5 à 10 min, on va obtenir le babeurre.

 

Étape 3 le lavage

Le babeurre va rendre du petit lait, donc il faut placer la motte de babeurre dans une passoire et la rincer à l’eau claire.

Étape 4 le moulage

Une fois le beurre lavé, placer le dans un bol ou un saladier et malaxé le beurre a l’aide d’une spatule en bois. Ensuite, saler votre beurre avec une pince de gros sel (facultatif) et placer la motte dans un moule. Une fois votre motte de beurre dans son moule, placez-le dans le réfrigérateur pendant 2 à 3 heures.

Étape 5 la conservation

Une fois votre beurre refroidi, démoulez-le et enveloppez votre beurre dans du papier sulfurisé. Votre beurre ne contenant pas de conservateur je vous conseille de le consommer dans les 10 jours. Vous pouvez également le congeler ou le recouvrir d’une solution saumurer pour le conserver hors du frigo dans une pièce fraiche ne dépassant pas 15/17 ° Celsius.
 

Ce dont vous aurez besoin:

la marche à suivre en vidéo
 
 

Conserver vos légumes grâce à la lacto-fermentation

lacto-fermentation-citoyenprevoyant-fr

Les conserves lacto-fermenté

Cette méthode de conservation ancestrale vous permet de conserver vos légumes crus durant plusieurs semaines, voir quelques mois sans avoir à passer par la stérilisation.  Les bactéries lactiques contenues naturellement dans vos aliments vont se développer et acidifier les légumes empêchant les mauvaises bactéries responsables de la putréfaction de se développer.
Une fois le bocal complètement acidifié, les bactéries lactiques ne se développent plus, mais permet aux contenues du bocal de se conserver de nombreux mois. La lactofermentation enrichit les aliments en vitamines (A, B/B12 , C et K)
Les légumes lacto fermentés deviennent alors une source de probiotique enrichissant le bocal de propriété digestive et nutritive. Les légumes lactofermentés ont un gout particulier que j’adore. La choucroute, la soupe miso et le bortsch sont des plats traditionnels lactofermentés.
Ce dont vous aurez besoin:

  • Un bocal Leparfait
  • Du gros sel
  • Des légumes bios de préférence
  • De l’eau de non chlorée (eau de source de préférence)
  • Un pilon en bois

Il existe deux méthodes pour faire des bocaux de légumes lactofermentés. La première méthode consiste à remplir un bocal avec des petits légumes entier ou des rondelles de légumes. Ensuite, il faut recouvrir les légumes avec de la saumure. La saumure est un mélange de 30 grammes de sel pour 1 litre d’eau.
La deuxième méthode consiste à mélanger 10 grammes de gros sel avec des légumes râpés pour utiliser le propre jus du légume pour la lactofermentation. Si le légume ne rend pas suffisamment de jus, on peut rajouter de la saumure pour remplir le bocal.
Laisser toujours 2 cm d’espace libre dans le bocal pour les gaz de fermentation. Cela évitera que le bocal déborde durant le processus d’acidification des bactéries lactiques. Une fois votre bocal de légumes réalisé, fermer hermétiquement le bocal. Laisser la nature agir durant 3/4 semaines, dans une pièce aérer à l’abri de la lumière.
Les produits lactofermentés peuvent se conserver de quelques semaines à quelques mois. Après ouverture du bocal, placez celui-ci au réfrigérateur et consommez-le dans la quinzaine suivant l’ouverture.
La marche à suivre en vidéo:

Avec cette méthode on peut conserver pratiquement tout les légumes.

  • Cornichons
  • Câpres
  • Concombres
  • Carottes
  • Oignons
  • Betteraves
  • Navets
  • Radis
  • Haricots verts
  • Choux fleurs
  • Choux violet
  • Choux blancs
  • Olives etc…

 

Par contre je n’est pas réussi mes bocaux de fruits lacto-fermenté, ils ont fini à la poubelle. J’aurais tendance à pensé que la lacto-fermentation ne fonctionne pas avec les fruits ni avec les pommes de terre. (En tout cas ça n’a pas marché durant mes essaies à la maison).
 
Voici une petite liste de livre que je vous conseilles de lire pour améliorer vos connaissances en lacto-fermentation. Vous pourrez découvrir ainsi différentes recette de plats lacto-fermenté à faire à la maison.

Les livres en question

  • Des aliments aux mille vertus : Cuisiner les aliments fermentés ici 
  • Ces étonnants aliments végétaux fermentés et lacto-fermentés ici
  • Les conserves naturelles des 4 saisons : Les meilleures recettes de 150 jardinières et jardiniers biologiques ici
  • Aliments fermentés, aliments santé: Méthodes, conseils et recettes ici
  • Les ferments : yaourt, faisselle, kéfir, soja, boissons fermentées ici
  • Les fermentations alcoolique et lactique ici

Les boissons lacto-fermenté

On trouve de par le monde plusieurs boissons fermenté très apprécier par les population local comme:

  • Le kvas de betterave
  • Le rejuvelac
  • Le kéfir de fruit

Les produit laitier lacto-fermenté

Ils existes des produit laitiers lacto-fermenté plus ou moins connue comme

  • Le kéfir de lait
  • Le koumys (boisson laitière fermenté)
  • Le gros lait
  • Le lait caillé
  • Certain fromage au lait cru
  • Le yaourt au tonyu

Les bactérie lactique sont souvent utilisé pour augmenté la durée de conservation de ces préparations alimentaire.

Bon à savoir

la lacto-fermentation n’a rien a voir avec le lactose que l’on trouve dans les produits laitier, donc il est très bien tolérer par les personne allergique aux lactose.La lacto-fermentation est en un fait une fermentation lactique naturelle qui dérive de lactobaciles, (comme L. Acidophilus et L. Bifidus) de bonnes bactéries. Celles-ci transforment les glucides  des aliments en forme mieux assimilée par l’organisme, comme l’acide lactique.
 
 

Fabriquer une solution de réhydratation orale (S.R.O)

solution-de-rehydratation-oral-citoyenprevoyant-fr

S.R.O : Solution de réhydratation orale

Apprenez à fabriquer facilement une S.R.O maison en cas de déshydratation. Dans le cadre d’une déshydratation du à la canicule, une gastro-entérite ou tout simplement après un trop gros effort sous le soleil, le citoyen prévoyant devrait connaitre la formule d’une solution de réhydratation orale maison . Ce remède traditionnel pourrait vous sauver la vie ou celle de vos proches et vous permettre de survivre. Lorsque l’on n’est en déshydratation, l’eau ne suffit plus à nous réhydrater, il nous faut une S.R.O. 

Ce dont vous aurez besoin:

  • De l’eau
  • Une bouteille vide
  • Une casserole
  • 1 cuillère à café rase de sel
  • 4 cuillères à café rases de sucre.
  • Un entonnoir.
  • Une cuillère à café.

Commencer par faire bouillir 1 litre d’eau puis laisser la refroidir. Puis verser les premiers 50 centilitres de cette eau dans votre bouteille vide à l’aide de l’entonnoir. Ensuite, rajoutez les 4 cuillères à café rases de sucre et 1 cuillère à café de sel. 
Pour terminer rajoutez les derniers 50 centilitres d’eau restants, et secouez la préparation jusqu’à ce que le dépôt de sucre et de sel au fond de la bouteille soit complètement dissout.  
Voilà votre solution S.R.O est prête à être utilisé. 

La posologie:

  • Pour les jeunes enfants, donnez-leur l’équivalent de 50 centilitres de solution S.R.O à boire toute la journée.
  • Pour les nourrissons, il faut également 50 centilitres de solution S.R.O à donner par petite cuillère à café, tout au long de la journée.  
  • Les adultes peuvent boire autant de solutions S.R.O qu’ils perdent de liquides. Cela peut être dû à la diarrhée, aux vomissements ou la transpiration.( 1 litre, 2 litres, 3 litres de solution S.R.O)

Pour acheter une solution de réhydratation orale toute faite, c’est par ici

Recette du ghee indien

recette-ghee-indien-citoyenprevoyant-fr

Le ghee indien.

Le ghee est un beurre bio clarifié d’origine indienne qui se conserve plusieurs années à température ambiante. Idéal pour pour le stockage alimentaire du prepper.  Dans la médecine ayurvédique, on attribue des vertus  guérissantes au ghee.

ce dont vous aurez besoin:

Commencer par fondre le beurre à feux doux dans la casserole. (Attention à ne pas faire brûler le beurre).
Remuer constamment et à l’aide de l’écumoire enlever toute l’écume qui se formera à la surface. Une fois toute l’écume enlever, couper le feu et laisser refroidir à l’air libre 10 min.
Ensuite, transvaser le ghee dans votre bocal Leparfait et fermer celui-ci.
En fonction de la température ambiante de la pièce de stockage, votre ghee pourra rester à l’état liquide en été ou se durcira en hiver. (C’est normal).
Maintenant vous avez une matière grasse d’origine animale qui se conservera très longtemps dans de bonnes conditions de conservation. Pratique pour faire cuire une viande ou revenir des légumes. Le ghee s’utilise également pour la friture, car il ne noircit pas. De plus, le ghee apportera un petit goût noisette aux aliments qui n’est absolument pas désagréable, bien au contraire.

Bon à savoir:

Le ghee se conserve plusieurs années dans une pièce aérée et à l’abri de la lumière. Le réfrigérateur n’est pas indispensable, car ghee se conserve très bien sans. En Inde, certains ghees  auraient plus de 100 ans et seraient utilisés dans des rituels sacrés pour guérir certaines maladies.
Le ghee à la caractéristique d’avoir un point de fumée plus élevé que le beurre traditionnel. Ce qui signifie qu’il brûlera moins vite et à des températures plus haute que le beurre classique.  Petite précision il ne faut pas utilisé de beurre demi-sel pour réaliser du ghee, mais préféré plutôt un beurre doux bio.
Pour acheter le matériel nécessaire, vous trouverez:

  • Du ghee bio tout fait  ici
  • La casserole antiadhésive ici
  • Une écumoire ici
  • Un bocal type Leparfait ici


 
 

Recette de la viande de boeuf séchée (maison)

 

boeuf-sechee-maison

La viande séchée maison

Apprenez à transformer très facilement une pièce de boeuf en viande séchée. Avec cette technique vous pourrez aussi utiliser de la viande de porc, de mouton, du magret de canard, du chevreuil, du sanglier, de la chèvre, etc… pour faire de délicieuse viande séchée maison.
Le premier avantage de maitriser ce savoir-faire c’est que ça vous coutera moins chère de produire votre viande séchée maison plutôt que l’acheter tout fait dans le commerce. Le deuxième avantage de se savoir faire c’est de pouvoir prolonger le temps de conservation de votre viande.
Une fois ce savoir-faire maitrisé vous pourrez faire des économies en achetant de la viande en gros et la conserver de manière originale.
boeuf seché. citoyen prévoyant

Ce dont vous aurez besoin:


salage de la viande. citoyen prevoyant.fr

Étape 1 Le salage:

  1. Massez longuement votre pièce de viande avec du gros sel.
  2. Recouvrir le fond du tupperware avec un lit de gros sel.
  3. Placer votre pièce de viande sur le lit de gros sel à l’intérieur du tupperware. 
  4. Recouvrir entièrement votre pièce de viande de gros sel. 
  5. Fermer votre tupperware à l’aide du couvercle.
  6. Placer votre tupperware dans le bac à légumes de votre réfrigérateur pendant 3/4 jours. 

Durant cette période, contrôlez quotidiennement l’état de votre tupperware. Si la viande à rendu de l’eau durant la nuit, vider l’eau du tupperware et replacer celui-ci dans le bac à légumes.
 
dessalage de la viande citoyenprevoyant.fr

Étape 2 le rinçage:

  1. Au bout de 3/4 jours, retirer le tupperware du bac à légumes et gratter la croute de sel. Normalement, votre viande devra avoir perdu du volume et changé de couleurs. Votre viande après avoir passé plusieurs jours dans le sel sera toute dure (c’est bon signe).
  2. Rincer votre viande plusieurs dizaines de secondes sous l’eau froide tout en enlevant manuellement les résidus de sel.
  3. Laissez tremper votre viande dans de l’eau froide pendant 24 heures. (changer l’eau froide chargée en sel toutes les heures).
  4. Au bout de 24 heures, vider l’eau et sécher soigneusement votre viande à l’aide d’un torchon.

assaisonnement de la viande/citoyenprevoyant.fr

Étape 3 l’assaisonnement:

Épicer votre pièce de viande selon vos goûts personnels. Il n’y a pas de règle sauf d’utiliser des aromates séchés.
Vous pouvez utiliser:

  • Du poivre.
  • Du piment de Cayenne ou d’Espelette
  • Des herbes de Provence.
  • Du laurier.
  • Du thym.
  • De l’ail et tout ce qui vous fera plaisir comme aromates.

Vous pouvez aussi utiliser des compositions d’épices comme du curry, du colombo, du tex mex, etc..
ficelage de la viande/citoyenprevoyant.fr

Étape 3 le ficelage:

Une fois votre viande épicée, il faut la placer dans un torchon propre pour la saucissonner en vue de la suspendre . Vous pouvez également utiliser une chaussette à jambon .
Ensuite avec la ficelle vous pouvez suspendre votre viande dans une pièce aérée  à l’abri de la lumière, ou placer la dans le bac à légumes de votre réfrigérateur pendant 3 semaines.
degustation viande séché/citoyenprevoyant.fr

Étape 4 la dégustation:

Au bout de 3 semaines votre viande doit encore avoir perdu en volume, elle doit être dure, ne pas sentir mauvais, mais plutôt la bonne odeur de viande séchée. Maintenant, il est temps d’inviter vos amis et déguster votre viande séchée autour d’un bon apéro.
Le matériel nécessaire vous le trouverez ici:

  • Un torchon ici.
  • De la ficelle ici.
  • Du gros sel de Guérande ici.  
  • Un tupperware avec son couvercle ici.