Localisation France

Faites votre bio-éthanol maison!

Autonomie - Savoir-Faire - Résilience

Faites votre bio-éthanol maison!

Hello les preppers.

AHHH un sujet intéressant et plus ou moins controversé. Faire soi-même sa propre essence.

Mais j’ai voulu tenter l’aventure grâce à des mois d’octobre et novembre très pluvieux. Le maïs réservé à l’ensilage n’a pu être fauché. Donc j’ai pu récupérer 2 tonnes de maïs pour les volailles et mes petits tests chez les voisins agriculteurs.

Attention ne rêvez pas, vous n’en ferez pas 100 lts par semaine. Et le maïs a un coût !

Quel est l’objectif ? Tenter de faire soi-même son éthanol et se noter la recette dans son grimoire. J’essayerai de ne pas trop utiliser de terme scientifique. Donc les scientifiques, ne vous vexez pas si je ne parle pas de chaîne de molécule de sucre pour désigner l’amidon.

Les choses à avoir :

-@amylase, glucoamylase et levure de bière (tout peut être acheté en brasserie)

-distillateur/alambic

-30 kg de Maïs

Il y a donc quelques étapes à suivre :

1ère étape : Le broyage du maïs.

Il faut broyer 30 kg de maïs jusqu’à avoir la taille d’une semoule moyenne. J’ai arbitrairement choisi ce volume afin que je puisse faire le reste de l’opération dans un stérilisateur.

2ème étape : La liquéfaction de la semoule de maïs.

Ajoutez de l’eau dans la semoule pour en faire une bouillie consistante.

Faites chauffer à 70° pendant 30 minutes cette bouillie.

Ajouter la 1ère enzyme (@-amylase pour ce test à défaut de 6 g par hectolitre) et bien remuer pour rendre homogène pendant 3 mn.

3ème étape : Division (Les sucres complexes deviennent des sucres simples)

Ajouter la 2ème enzyme, la glucoamylase à raison de 3g par hectolitre. Celle-ci permettra la simplification des polysaccharides.

Laissez reposer 3 heures.

4ème étape : La fermentation.

Ajouter n’importe quelle levure de bière. Et laissez fermenter 3 semaines dans un grand contenant à fermeture.

5ème étape : La distillation.

Donc la bouillie devrait contenir 20 % d’éthanol ( soit 6 litres sur 30 litres de bouillie). Il faut la concentrer ! Le point d’ébullition de l’éthanol est beaucoup plus bas que l’eau. Donc on utilise un alambic après avoir filtré la bouillie.

Et voilà ! l’odeur est forte, les 6 litres d’éthanol sont purs à 90% d’après mon refractomètre de poche. Les 10% sont surement de l’eau car j’ai mal contrôlé la température de distillation.

Test réussi et recette gardée au chaud !!

Et survivez bien!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Curabitur nec diam risus. in Donec commodo mi, tristique